Portrait de Mme. Dominique Schnapper

Dominique SCHNAPPER

En fonction du 12 mars 2001 au 12 mars 2010
Nommée le 26 février 2001 par le Président du Sénat
A prêté serment le 12 mars 2001 devant le Président de la République
Née le 9 novembre 1934 à Paris

Formation

  • Diplôme de l'Institut d'Études Politiques de Paris
  • Licence d'histoire et géographie, Sorbonne
  • Diplôme d'Études Supérieures d'Histoire, Sorbonne
  • Doctorat de IIIe cycle en Sociologie, Sorbonne
  • Doctorat ès lettres, Université Paris V

Carrière

  • 1972 / 1980 : Maître assistante à l'École des hautes études en sciences sociales; Maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris
  • 1980 : Directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • 1987 : Membre de la commission sur la réforme du code de la nationalité présidée par Marceau Long
  • 1989 : Membre de la commission 2000 du Commissariat général au Plan
  • 1993 : Membre de la commission du bilan chargée de faire « état de la France » auprès du Premier ministre (Edouard Balladur)
  • 1994 : Membre de la commission sur la drogue présidée par le professeur Roger Henrion
  • 1995 / 1996 : Membre de la commission sur l'éducation présidée par Roger Fauroux
  • 1995 / 1999 : Présidente de la Société française de sociologie
  • 2000 / 2001 : Membre du Haut Conseil de la population et de la famille
  • 2000 / 2001 : Membre (en qualité de personnalité désignée par le président de la République) du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé
  • 2001, mars : Membre du Conseil constitutionnel, nommée par le président du Sénat, Christian Poncelet

Décorations et distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Officier des Arts et des lettres
  • Prix Balzan

Œuvres

Ouvrages généraux

Travaux de sociologie de l'administration (en collaboration avec Alain Darbel)

  • Les Agents du système administratif, Paris-La Haye, Mouton, 1969
  • Le Système administratif, Paris-La Haye, Mouton, 1972

Sociologie de l'intégration sociale et nationale

  • L'Italie Rouge et Noire, essai sur les modèles culturels de la vie quotidienne à Bologne, Paris, Gallimard, 1971
  • Sociologie de l'Italie, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 1974 (Traduction italienne, Angeli, 1976)
  • Juifs et Israélites, Paris, Gallimard, « Idées » , 1980 (Traduction américaine : Jewish Identities in France, an Analysis of contemporary French Jewry, The University of Chicago Press, 1983)
  • La France de l'intégration. Sociologie de la nation en 1990, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des sciences humaines », 1991 (Prix de la fondation Dagnan-Bouveret, Académie des sciences morales et politiques, 1992 ; Prix de l'Académie de Dijon, 1993)
  • L'Europe des immigrés. Essai sur les politiques d'immigration, Paris, François Bourin, 1992
  • La Communauté des citoyens. Sur l'idée moderne de nation, Gallimard, NRF Essais, 1994, 228 ( Prix de l'Assemblée Nationale 1994. Trad. en langue anglaise (Community of citizens. On the modern idea of nationality, Transaction, New Brunswick and London, 1998, 184 p, with a preface by Daniel Bell), en serbe, en turc (Istamboul, Kesit, 1998) en grec (Athènes, Gutenberg, 2000), en roumain (Comunitatea cetatenilor, Paralela 45, 2004), en espagnol (La comunidad de los ciudadanos. Acerca de ma odea moderna de nacion, Alianza Editorial, 2001, 206 p.), en bulgare, en macédonien, en ukrainien (Archiv, Folio, 2007), en japonais (Usei University Press), en albanais (Bashkësia e qytetarëve, Dituria, 2008)
  • La Relation à l'Autre. Au coeur de la pensée sociologique, Gallimard « NRF/Essais », 1998, 562 p. Trad. en turc, Bilgi, 2005, en bulgare (sous presse)
  • La compréhension sociologique. Démarche de l'analyse sociologique, PUF, « Le lien social », 1999, IX-125 p. (trad. en portugais : A compreensao sociologica. Como fazer analise tipologica, Lisbonne, Gradiva, 2000). Deuxième édition revue et complétée, PUF, « Quadrige », 2005, 146 p.
  • Qu'est-ce que la citoyenneté ?, Gallimard, « Folio-actuel », 2000, 320 p. (avec la collab. de Christian Bachelier). (trad. en roumain, (Ce este cetatenia ? Bucarest, Polirom, 2001), en catalan, (Què és la ciutadania ?, Barcelone, La Campana, 2003), en japonais (sous presse aux éditions Fukosha, Tokyo)
  • Questionner le racisme, Gallimard, « Gallimard/Education », 2000 (avec Sylvain Allemand), 151 p. (trad. en grec, Athènes, Patakis, 2006)
  • La démocratie providentielle. Essai sur l'égalité contemporaine. Paris, Gallimard, « nrf/essais », 2002, 325 p. (trad. en italien (La democrazia provvidenziale. Saggio sull'eguaglianza nella società contemporanea, Milano, Vita e pensiero, 2004, 286 p.), en anglais, (Providential Democracy. An Essay on contemporary Equality, New Brunswick (NJ), Transaction, 2005, 235 p.), en espagnol (La democracia providencial. Ensayo sobre la igualdad contemporanea, Homo sapiens, Rosario, santa Fe, Argentine, 2004) et en turc, aux éditions Merkez
  • Au fur et à mesure. Chroniques 2000-2002, Paris, Odile Jacob, 2003, 273 p.
  • Diasporas et nations, Paris, Odile Jacob, 2006, 255 p. (avec Chantal Bordes-Benayoun)
  • Qu'est-ce que l'intégration ?, Paris, Gallimard, « Folio-Actuel », 2007, 240 p. Prix du livre politique 2007 (trad. en grec, éd. Kritiki)
  • Les mots des diasporas, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2008, 127 p. (avec Chantal Bordes-Benayoun)
  • L'Épreuve du chômage, Gallimard, « Idées », 1981, 180 p. Nouvelle édition, Gallimard

Divers

  • « Folio-Actuel », avec avant-propos « L'Épreuve du chômage, quinze ans après », pp. 13-53, 1994, 273 p.
  • Contre la fin du travail, Éditions Textuel, 1997, 108 p. (trad. en portugais contra o fim do trabalho, Lisbonne, Terramar, 1998, 123 p.)

Travaux sur la Sécurité Sociale et les archives orales

  • Histoire orale ou archives orales ? Association pour l'histoire de la Sécurité sociale, 1980, 114 p. (avec D. Hanet et al.)
  • La Révolution invisible. Recherches sur la diffusion de la connaissance en matière de Sécurité sociale, Association pour l'histoire de la Sécurité sociale, 1989, 235 p.