Quel est le coût des élections présidentielles ?

Financement et prise en charge de la campagne électorale - FAQ

Les données relatives aux dernières élections présidentielles établies par le ministère de l'intérieur peuvent être synthétisées de la façon suivante.

Année de l'élection

1981

1988

1995

2002

Nombre d'électeurs inscrits (second tour)

36 398 762

38 168 869

39 976 944

41 191 169

Nombre de candidats

10

9

9

16

Coût global (en millions d'euros)

47,6

114,4

133,5

200,5

Coût moyen par électeur inscrit

1,31 €

3 €

3,34 €

4,86 €

A titre d'information, la distribution de ces montants par nature de dépense peut être ainsi résumée :

Nature des dépenses
(en millions d'euros) (source : ministère de l'intérieur)

1981

1988

1995

2002

Propagande

Remboursements forfaitaires aux candidats

Pourcentage des dépenses

0,15

0,3%

27,8

24,3%

28,9

21,7%

53,4

26,6%

Dépenses d'impression (circulaires, bulletins, affiches) et frais d'affichage

Pourcentage des dépenses

21,8

45,7%

32,1

28,0%

32,1

24,0%

57,1

28,5%

Campagne radiotélévisée

Pourcentage des dépenses

1,0

2,3%

5,5

4,8%

8,1

6,0%

4,0

2,0 %

Acheminement

Mise sous pli par les préfectures
des documents adressés aux électeurs

Pourcentage des dépenses

8,6

18,0%

20,4

17,8%

27,9

21,0%

43,0

21,5%

Affranchissement postal de la propagande officielle des candidats

Pourcentage des dépenses

8,9

18,6%

15,9

13,9%

19,0

14,3 %

24,5

12,2%

Fonctionnement

Frais d'assemblées électorales

Pourcentage des dépenses

3,7

7,6%

8,0

7,0%

11,0

8,3 %

12,3

6,1%

Vote des Français résidant hors de France

Pourcentage des dépenses

0,3

0,7%

0,4

0,4%

1,0

0,7%

2,8

1,4%

Dépenses diverses

Pourcentage des dépenses

3,15

6,8%

4,3

3,8%

5,3

4,0%

3,3

1,7%

Total

47,6

114,4

133,3

200,4

Le principal poste résulte des dépenses de propagande des candidats qui, sous leurs diverses formes de prise en charge, représente plus de la moitié du total.

Le deuxième poste de dépenses (environ un tiers de l'ensemble) correspond à la mise sous enveloppe, par les soins des préfectures, des documents de la propagande officielle des candidats (leur profession de foi et leur bulletin) et à leur acheminement postal au domicile des électeurs, ainsi que (pour une part minime) aux frais d'apposition des affiches électorales.

Le troisième ensemble (environ un sixième) regroupe une série de dépenses administratives de fonctionnement de nature variable, parmi lesquelles figurent les dépenses liées spécifiquement au vote des Français résidant hors de France. Sur ce point, on notera l'accroissement notable du nombre d'électeurs inscrits à l'étranger (chiffres du second tour) :

Année de l'élection

Electeurs inscrits

Année de l'élection

Electeurs inscrits

1981

132 059

1995

245 322

1988

163 296

2002

385 615

Les frais d'assemblées électorales correspondent à la subvention calculée forfaitairement, prévue par l'article L.70 du code électoral, que l'Etat verse aux communes pour compenser leurs dépenses supplémentaires de fonctionnement dues à l'organisation de l'élection.