Obsèques de Jean-Claude Colliard

Discours de Jean-Louis DEBRÉ, Paris, le 1er avril 2014

Jean-Claude Colliard a été membre du Conseil constitutionnel de 1998 à 2007. Il y a prolongé la tradition des plus grands professeurs de droit constitutionnel, marquée avant lui par Marcel Waline, François Luchaire ou Georges Vedel.

Jean-Claude Colliard a, dans un article publié lors du 50ème anniversaire du Conseil en 2008, qualifié son mandat de « neuf ans de bonheur ». Neuf ans de bonheur pour lui mais aussi neuf ans de bonheur pour ses collègues et pour tout le personnel du Conseil.

Quatre traits de caractère soulignent la personnalité hors du commun du juge constitutionnel qu'a été Jean-Claude Colliard.

En premier, il a placé l'indépendance d'esprit au cœur de son mandat. Bien sûr c'était un homme de conviction. Mais il chérissait plus que tout les droits et libertés constitutionnels dont il devait désormais assurer la protection. Il s'est mis au service de ceux-ci.

En second lieu, ce fut un homme d'influence. Il indiquait lui-même, sans les citer, ne regretter que trois cas dans lesquels il avait été battu en neuf ans. C'est dire si, dans toutes les autres décisions, son esprit fertile et imaginatif offrait à chacun des rédactions nouvelles et des solutions communes. Toujours à l'écoute de ses collègues, il savait proposer des compromis qui avaient aussi le mérite de répondre à ses préoccupations !

En troisième lieu, Jean-Claude Colliard fut animé de l'esprit de mouvement. À ses yeux, seul l'horaire, si possible tardif, du début des séances ne devait jamais être modifié. Pour le reste il recherchait toujours des pistes innovantes comme en 2003 pour la seule décision du Conseil sur l'omission législative. À ce titre aussi, il s'est réjoui de la création de la question prioritaire de constitutionnalité.

En quatrième et dernier lieu, Jean-Claude Colliard était bien sûr un collègue plein d'humour et attentif aux autres. Il veillait à ce que les éventuelles oppositions juridiques exprimées lors des délibérés ne nuisent pas à la convivialité de la petite famille du Conseil. Il constituait un lien entre tous les membres.

Grand Professeur, Jean-Claude Colliard a été un grand juge constitutionnel.


Consultez la biographie de Jean-Claude Colliard