Septembre 2009 : Le Conseil constitutionnel et le patrimoine

DLes journées européennes du patrimoine sont l'occasion de rappeler que le Conseil constitutionnel est installé depuis sa création dans le cadre historique et fascinant du Palais-Royal.

Ce lieu qui si symbolique du génie architectural français, dont la beauté des lignes continue de séduire près de quatre siècles après le début de son édification, a accueilli nombre de grandes figures de l'histoire de France – tels le jeune Louis XIV, le cardinal de Richelieu ou le révolutionnaire Camille Desmoulins ; Olympe de Gouges aurait proclamé ici les droits de la femme en septembre 1791 – et a fait l'objet d'une constante attention, quels que soient les régimes politiques successifs. La Vème République y a réunit sous un même toit le Ministère de la culture, le Conseil d'Etat et le Conseil constitutionnel, qui, chacun en ce qui le concerne, s'efforce de conserver le patrimoine prestigieux qui leur a été confié.

Le Conseil constitutionnel est installé dans l'aile Montpensier du Palais-Royal, la partie la plus récente de l'ensemble puisqu'elle date pour l'essentiel de 1830 ; elle a été assez peu modifiée depuis sa création et méritait à ce titre une attention toute particulière. Aussi, dans cet objectif, le Conseil consacre-t-il une attention toute particulière à la préservation de ce bien précieux. Ainsi, depuis deux ans, d'importants travaux ont été menés à l'intérieur des locaux que les visiteurs des Journées européennes du patrimoine peuvent découvrir les 19 et 20 septembre. Le vestibule et l'escalier d'honneur, en particulier, ont connu un vaste chantier qui a permis de rendre à cet espace magnifique la lumière naturelle dont il avait été privé ; le plafond à voussure, dont les ornementations sculptées étaient très encrassées, a été nettoyé selon les techniques modernes les plus protectrices de la pierre. Ce chantier s'achève en ce mois de septembre avec la restauration de l'antichambre, présentée pour la première fois lors des Journées européennes du patrimoine, avec notamment la restitution de son exceptionnel parquet à motif en quatre essences de bois.

De même, un projet ambitieux de requalification des espaces situés sous les toits s'achève et permet l'installation de la bibliothèque du Conseil dans des conditions dignes de la qualité des collections. Ces travaux ont permis de révéler la charpente métallique de Victor Louis, l'un des tous premiers exemples d'emploi du métal dans les charpentes, plusieurs décennies avant Gustave Eiffel. Cette charpente, désormais, est mise en valeur tout en conservant sa fonction première.

Le Conseil s'associe enfin au Ministère de la culture dans le grand projet qui débute de restauration des galeries sur la cour d'honneur et les jardins et prendra à sa charge la remise en état de sa façade pour le bien de tous.

Le Conseil constitutionnel, gardien de la Constitution, se veut le gardien du patrimoine qui lui est confié.